the Passing DataBase

Les runarounds sont des passings dans lesquels un jongleurs, en passant, se débarasse de toutes ses massues, puis gagne une autre position où il va recommencer à recevoir des massues de la part de ses partenaires.

Mettez vous dans la situation du dessin à gauche: A et B avec 3 massues chacun et C avec zéro. A et B passent ensemble en 2-temps jusqu'à ce que B décide alors de faire toutes ses passes vers C. Après 3 passes, A est à court de massues et le passing se fait maintenant entre B et C. Maintenant A peut venir à côté de B et attendre que C se décide à passer avec lui (comme au début entre C et B).
Ceci est en fait l'exercice de base pour les passing qui suivent.

On peut en fait répéter la manœuvre ci-dessus sans qu'il n'y ait de pause pour personne. Pour cela, on convient que l'on ne passe jamais à la personne de qui on reçoit ses massues. B commence alors directement à passer sur C. Au bout de trois passes, C est sera prêt à relancer la prochaine massue sur A qui lui n'en a plus et qui sera venu se placer (en vitesse) aux côtés de B.

Il existe plusieurs façons de procéder, qui peuvent dépendre soit des nouvelles positions prises par les jongleurs lorsqu'ils bougent, soit du nombre de massues (et éventuellement des rythmes bien que tout soit ici décrit pour un 2-temps).

Dans le même esprit, l'étoile filante (4 jongleurs) est passing tout aussi sympathique mais bien plus dangereux.


Dispositions des jongleurs :

Trois possibilités (à ma connaissance) existent suivant que les jongleurs viennent se placer à gauche ou à droite du jongleur qui est en face d'eux lorsqu'ils bougent.

placement schémas commentaires

gauche

(pentagone)

    Le jongleur bouge de façon à se placer sur la gauche du jongleur en face (ils n'ont pas à traverser le passing).

droite

(ligne)

    Les jongleurs viennent sur la droite du jongleur en face. Il doivent alors se préparer à traverser le passing juste après leur dernière passe. Les trois jongleurs finissent par se déplacer sur un axe perpendiculaire au jonglage. Il y des risques de collisions que l'on peut éviter en convenant que le jongleur qui vient de bouger lance un tout petit peu plus haut si nécessaire (ici c'est C).

droite

(pentagone)

    Même chose que précédemment mais si on dispose de moins de place, on peut s'arranger pour rester sur un cercle. Il suffit que le jongleur à côté de celui qui bouge prenne la place de ce dernier. Même topo que précédemment pour les collisions.


Rythmes et Nombre de massue :

Tous les passing que je décris se font en 2-temps. Il est important de bien rester dans le rythme lorsque l'on a moins de 3 massues, c'est à dire faire des selfs (et non pas des transferts) comme si on avait 3 massues alors qu'on en a 1 ou 2.

Ci-dessous un autre tableau pour recenser vite fait les rythmes possibles.

massues description
6 Le jongleur qui bouge a 2 temps complets (les mains vides après sa dernière passe) pour venir vers sa nouvelle position. Il y a donc largement le temps et il n'est même pas nécessaire de courir ou d'anticiper le déplacement.

7 en simple

On part sur les bases du "6" sauf que le troisième jongleur (C) commence avec 1 massue (au lieu de zéro). Il est alors prêt à relancer sa première massue en même temps que la dernière de celui qui doit bouger (A). Il y a alors 2 possibilités :

  • A (et les autres feront pareil quand leur tour viendra) ne lance que 2 massues à B. Il vient alors vers sa nouvelle position avec la dernière massue. Il a toujours 2 temps pour se déplacer et peut se permettre une fantaisie (flourish, thumb-twirl...) pendant qu'il bouge.
  • A lance ses trois massues. Vu que C lui lancera sa première massue en même temps que lui se débarrassera de sa dernière, il a tout intérêt à avoir anticipé son déplacement. Dès son deuxième lancer, il se rapproche de B et lui fait sa dernière passe tout en se retournant pour rattraper celle de C.
7 en double Le feeling est exactement le même que pour le "6" sauf que le rythme de base est un 7 en double classique. On peut alors rajouter une huitième massue comme lorsque l'on passe du "6" au "7 en simple".