the Passing DataBase

(Illustration extraite de : Charlie Dancey's Compendium of Club Juggling, p. 90, « Golden Rules of Club Passing », avec l'aimable autorisation de l'auteur.)

Aujourd'hui nous vous présentons la figure de base du passing gauche-droite : le 3 temps, également appelé « la valse ». Dans cette figure, chaque troisième lancer est une passe, suivie par deux selfs. Les passes sont lancées alternativement de la main droite et de la main gauche. Passer des deux mains est très plaisant et peut vous aider à améliorer votre posture et votre jonglerie en général.

Passing n°7 (P7)

6 massues - 3 temps - passes simples - <3p 3 3 | 3p 3 3>

C'est une figure relativement simple qui laisse beaucoup de place pour les variations. Il y a suffisamment de selfs pour vous permettre d'incorporer des figures solo et assez de passes pour que les deux partenaires pratiquent des figures de passing.
2 jongleurs avec 6 massues, A et B, lancent droit tous les deux. Chaque troisième massue est passée : Passe, Self, Self, Passe, Self, Self... Regardez l'illustration. La partie blanche, dans le milieu, représente la figure qui se répète.
Départ :
A tient 2 massues dans la main droite, 1 massue dans la main gauche ;
B tient 2 massues dans la main droite, 1 massue dans la main gauche ;
A et B démarrent en même temps par une passe de la main droite.

Passer de la main gauche peut sembler bizarre au début, mais ne vous inquiétez pas, vous vous y habituerez rapidement. Même si, pour la plupart des gens, cela nécessite du temps et de la pratique avant qu'ils soient capables de passez aussi précisément de la main gauche que de la main droite. Au début cela aide de faire un effort conscient pour passer de l'intérieur vers l'extérieur.

Les variations sur le 441

Les variations en 441 sont toutes basées sur une figure avec laquelle vous êtes probablement familier en jonglerie solo : après avoir lancé deux doubles (D), vous transférez une massue d'une main à l'autre (F [le terme anglais pour désigner le transfert est « Feed » - NDT]). Essayez-la. Notez que la figure alterne d'un côté à l'autre : le premier cycle démarre avec la main droite, le second avec la main gauche, etc.
Départ pour P8 à P11 :
comme pour P7
ou directement à partir d'un 3 temps en cours.

Dans les descriptions ci-dessous, le temps « normal » pour la passe est souligné. Cela devrait permettre de rentrer plus facilement dans les figures suivantes, à partir du rythme P7.

Deux principes de base qui s'appliquent à tous les lancers :
Les simples (S) sont lancés à l'autre main, c'est-à-dire de la main droite à la main gauche ou de la main gauche à la main droite. Les doubles (D) sont destinés à la même main, c'est-à-dire de droite à droite ou de gauche à gauche.
Cela peut sembler trivial, mais c'est un point important ­ que vous lanciez un self ou une passe : les simples vont sur l'autre main, les doubles sur la même main.

P8 : 6 massues - 3 temps - 441 <4 4p 1 | 3 3 3p>

Face à la passe qui arrive vous lancez un double, suivi par une passe en diagonale à votre partenaire, puis vous passez la massue reçue d'une main à l'autre (F). Maintenant vous pouvez répéter la même figure de l'autre côté ou revenir au rythme normal à 3 temps. Une citation de Charlie Dancey sur le transfert (p. 21) : « (...) cela produit une flèche qui revient un temps en arrière. Cela semble illogique, mais cela signifie en fait : pour placer une massue dans une main vous devez d'abord la vider ».

P9 : 6 massues - 3 temps - 441 <4p 4 1 | 3 3p 3>

Le jongleur A lance le self en double non pas face à la passe qui arrive vers lui mais en même temps que B lance sa passe. Juste avant, A a lancé une passe en double à B. Le self en double est suivi par le transfert. Au début, vous aurez probablement du mal à distinguer P8 de P9, surtout quand vous essayerez de les jongler.

P10 6 massues - 3 temps - 441 <4p 3 3 | 3p 4 1>

Avec cette variation, la combinaison 441 est répartie entre les deux jongleurs. Le jongleur A passe un double au lieu du simple habituel. B pourrait alors simplement conserver une massue dans une main, pendant un temps, (H -pour « hold »)et lancer un self de l'autre main; mais bien entendu ce serait mortellement ennuyeux. A la place, il peut lancer un double et transférer une massue d'une main à l'autre. C'est très amusant : vous devez vraiment surveiller le moment où votre partenaire lance la passe en double et immédiatement après lancer le double et faire le transfert.

Notes sur P8 ­ P10
A et B devraient pratiquer chacun leur tour P8 ­ P10. Si les deux essaient simultanément ces figures, les massues entreront vraisemblablement en collision. Si vous tenez P8 ­ P10 en continu, c'est-à-dire sans revenir à la figure normale entre les cycles, vous pouvez aussi essayer de lancer les passes en simple, plus haut que la normale. Les selfs restent des simples et doubles normaux (voir la section théorie dans la première partie de cette série d'ateliers).

Essayez P8 à P11 en alternance permanente :
P8.1: <4 4p 1 3 3 3p | 3 3 3p 4 4p 1 > P9.1: <4p 4 1 3 3p 3 | 3 3p 3 4p 4 1 >
P10.1: <4p 3 3 3p 4 1 | 3p 4 1 4p 3 3> P11.1: <4p 3 1 3 4p 3| 3 4p 3 4p 3 1>

P11 6 massues - 3 temps - 441 <4p 3 1 | 3 4p 3>

Voici un mauvais tour à jouer pour boucler cette série : A lance une passe en double, comme dans P9. Cependant, B ne répond pas de façon « normale », c'est-à-dire avec une passe en simple, mais à la place passe directement en P10 et lance une passe double aussi. A peut alors lancer un simple plutôt qu'un double, suivi d'un transfert, et la figure est sauvée. Alternativement, A peut marquer une pause pendant deux temps, en gardant ses massues dans ses mains.

P12 : 7 massues - 5 temps <3p 3 3 4 4 | 4 4 4 3p 3>

Nous avons choisi pour finir une figure très élégante : le 5 temps avec 7 massues. Vraisemblablement, elle devrait rendre la vie dure même aux passeurs les plus expérimentés.
Départ :
A tient 2 massues dans la main droite, 2 dans la main gauche ;
B tient 2 massues dans la main droite, 1 dans la main gauche ;


Comme pour la valse, le second cycle démarre avec un lancer de l'autre main. La difficulté de cette figure ne réside pas dans les passes, bien qu'au début vous aurez probablement tendance à les lancer trop haut. Non, ce sont les selfs en double qui vous prendront vraiment la tête. Assurez vous de lancer les doubles à peu près à la même hauteur que votre partenaire, sinon vous allez perdre le rythme. Et ne lancez pas les doubles trop bas ou vous aurez des collisions aériennes !

Voici quelques variations de plus sur le 7 massues en 5 temps (approximativement classées par ordre de difficulté croissante) :
<6p 3 3 3 3|3 3 3 5p 3> <3p 3 3 4 4|4 4 4p 3 3> <4p 3 5p 3 3|3 4p 3 3 4p>
<4p 3 4p 3 3p|3 4p 3 4p 4p> <4p 4p 4p 4p 3 | 3 3p 3p 3p 4p >

Un puzzle causal

Ne vous fiez pas à la taille du texte qui suit. Cette section contient plus de figures que tout le reste de cet article ­ vous avez juste à les assembler vous-mêmes. Les diagrammes de causes ont été inventés au début des années 90 par Martin Frost. Dans le numéro de l'été 94 de Jugglers World, il a écrit :
« Chaque flèche représente un lancer. Cette notation causale ne représente pas seulement la séquence de lancers que chaque jongleur doit exécuter dans une figure, mais elle montre quelles massues forcent les autres à être lancées ».
Nous remercions Martin Frost pour avoir eu cette idée et nous avoir permis de l'utiliser dans cet atelier.

Les diagrammes de causes rendent facile l'écriture et la lecture de figures de jonglerie :
- La figure se lit de gauche à droite. Chaque lancer est représenté par une flèche.
- Les mains lancent toujours alternativement en démarrant de la main droite (jusqu'à maintenant !)
- La longueur des flèches nous indique combien de temps une massue reste en l'air, et aussi combien de fois la massue tourne ­ dans des circonstances normales. La rotation est indiquée par une lettre : S=simple, D=double, H=pause (rien ne vous empêche de donner un grand coup de poignet pour transformer un simple en triple. Mais s'il vous plaît, prévenez votre partenaire avant d'essayer).
Maintenant, voici le puzzle que vous pouvez utiliser pour construire une figure de passing simple pour deux jongleurs et 6 massues. La figure de base (fond grisé) consiste en deux jongleurs lançant des simples sur eux-mêmes. En d'autres mots, ils jonglent tous les deux une cascade.
Si maintenant vous étalez les pièces du puzzle sur une surface plane, vous obtenez automatiquement une figure de passing.

Que diriez-vous d'un 5 temps à 6 massues, c'est-à-dire une figure à 6 massues avec des cycles longs de 5 lancers ? Ou d'un 3 temps dans lequel l'un de vous passe seulement des doubles et l'autre uniquement des simples ? Ah oui, et n'oubliez pas de jongler réellement les figures que vous avez créées ! J'espère que vous vous amuserez à ce petit jeu. Ne jetez pas ce papier ­ vous en aurez besoin plus tard.